Publié le : 30 novembre 202115 mins de lecture

Vous êtes passionné d’équitation ? Débutants dans ce sport passionnant ? Alors vous êtes au bon endroit. Vous découvrirez quels vêtements et équipements avoir et quels modèles sont les plus agréables à porter. Ce guide d’achat expert vous aidera à vous initier à la conduite.

Si vous avez décidé de pratiquer ce sport mais que vous ne savez pas quoi porter, ce guide vous sera d’une grande aide. En équitation, le choix des vêtements n’est pas anodin pour votre confort et votre sécurité. Un bonnet d’équitation bien ajusté (conforme aux règles de sécurité) et une paire de bottes à semelles lisses et à petit talon sont requis comme accessoires. Il sera également conseillé d’investir dans une paire de gants d’équitation et un gilet de protection pour assurer une protection adéquate. Côté tenue vestimentaire, il est recommandé de choisir un pantalon de jogging ou une culotte plutôt qu’un jean ou autre pantalon classique. Cependant, vous n’aurez pas besoin d’investir une petite fortune dans cet équipement.Renseignez-vous simplement avant d’acheter des vêtements et des accessoires qui vous vont bien et qui répondent aux normes de sécurité les plus strictes.

Chapeaux d’équitation – L’indispensable numéro 1

Nous allons commencer notre guide d’achat avec le chapeau d’équitation. C’est sans aucun doute l’accessoire le plus important. Si vous ne portez pas de casque de sécurité ou de chapeau conforme aux normes de sécurité équestre, vous ne pourrez pas monter à cheval. Ce chapeau est fourni par de nombreuses écoles d’équitation pour débutants. Cependant, si vous souhaitez monter souvent, il est préférable d’avoir le vôtre car la doublure matelassée épouse la forme de la tête du porteur. Pour ne pas vous tromper dans le choix de ce chapeau, choisissez une sellerie qui dispose d’un chapelier professionnel qualifié qui pourra vous proposer des modèles répondant à vos demandes et besoins. Dans tous les cas, il faut prendre en compte :

La norme de sécurité CE VG1 01.040 2014-12 adoptée en Europe depuis 2017.
Après 2014 certains casques ont la norme EN1384:2012 et sont homologués à condition qu’ils soient marqués du marquage 89/686/CE en plus.

À parcourir aussi : Pratique de l'équitation : pourquoi acheter une protection dorsale ?

Comment faire le bon choix ?

Le choix d’un casque d’équitation ne doit pas se faire à la légère. Vous devrez d’abord mesurer la tête du pilote avec du ruban adhésif, sur le front et au-dessus des oreilles. L’ajustement doit être parfait : ni trop grand, ni trop petit. Si vous magasinez en ligne, assurez-vous de consulter le tableau des tailles afin de ne pas vous tromper. Vous pouvez également l’essayer et voir s’il se retourne avec sa tête ou non ; s’il est trop serré ou trop grand ! Une fois que vous avez tout mis en place et ajusté la doublure du casque, il ne vous reste plus qu’à attacher la jugulaire. Dans tous les cas, le commerçant doit vous donner les meilleurs conseils pour faciliter votre choix. Une fois que vous êtes pleinement satisfait, vous pouvez ajouter un peu plus de design et choisir la couleur qui vous convient !

À découvrir également : L'équitation comme passe-temps pour les enfants

Chaussures d’équitation – l’indispensable numéro 2 : les bottes

Il est impératif que vous portiez les bonnes bottes car vous imaginez un instant que votre cheval marche sur votre pied. Vos orteils seront douloureux et vous ne pourrez peut-être pas grimper pendant un certain temps. Aussi, avoir les bonnes bottes est essentiel pour une bonne adhérence sur les étriers (éviter les talons pour éviter que le pied ne glisse).

Il existe deux principaux types de bottes d’équitation : les bottes longues et les bottes courtes ou bottes jodhpur. L’avantage de la botte longue est qu’elle évite de frotter l’intérieur de la jambe. Les modèles en caoutchouc sont les moins chers ; les versions en cuir sont plus chères mais plus difficiles à entretenir. La botte courte ou botte jodhpur offre plus de liberté de mouvement. Atteignant la cheville, il permet une plus grande souplesse. Il se porte avec des demi-chaussettes souples pour éviter les frottements à l’intérieur du mollet.

Choisissez les bonnes bottes pour vous

Lors de l’achat, vous devez d’abord identifier le type de bottes que vous souhaitez. Il y a des bottes à lacets et des bottes de dressage. Les premiers s’adaptent aux disciplines anglaises comme le Hunter, ou les courses de plat. Les bottes de dressage, comme leur nom l’indique, sont réservées au dressage. On retrouve également les bottines courtes les plus modernes et élégantes, adorées des femmes.

Ensuite, identifiez les caractéristiques et les spécificités dont vous avez besoin. Les bottes sont équipées de semelles qui permettent aux pieds de supporter de longs trajets. D’autres ont des charnières derrière la tige. Bien que les boots classiques soient de couleur noire, il en existe pléthore de coloris pour ravir les amateurs de couleurs flashy ou plus vives. Attention toutefois à adapter la couleur à la discipline car les bottes colorées ne conviennent pas au dressage ou au Hunter par exemple.

Enfin, choisissez une pointure exacte (qui correspondra à votre pointure habituelle de chaussure ou de botte). Prenez également la circonférence du mollet, car les bottes d’équitation doivent être bien ajustées autour des jambes. Mesurez le mollet là où il sera le plus large. Dans tous les cas, la plupart des fabricants proposent des tailles de mollet allant du fin au très large pour convenir à tous les cavaliers. N’oubliez pas de mesurer la hauteur de la tige. Prévoyez toujours 2,5 cm de plus car les bottes ont tendance à rétrécir.

Comment prendre soin des bottes d’équitation?

S’équiper de bottes d’équitation est en soi un investissement pour les cavaliers. Ils sont exposés au terrain des paddocks, à la boue des sorties, au sable des zones d’entraînement et s’usent rapidement s’ils manquent d’entretien. Pour éviter cela, il est essentiel d’en prendre soin :

Pour l’entretien : utilisez une éponge humide pour enlever la saleté. Si vos bottes ont une fermeture éclair, assurez-vous de la nettoyer également. Le graissage d’une peau douce n’est pas recommandé à moins d’être recommandé par un professionnel. Il est préférable de cirer les bottes et de les laisser sécher pendant 24 heures avant de les polir avec un chiffon sec.
Au moment de l’achat, sélectionnez la bonne pointure pour la botte et surtout ne prenez pas une taille de mollet supérieure à la vôtre. Assurez-vous également de baisser la fermeture à glissière pour mieux glisser sur les bottes. Il est à noter que les charnières sont assez chères donc il est préférable de bien les garder car elles ne sont pas garanties. Vérifiez également que votre pantalon ou vos chaussettes ne gênent pas le fonctionnement des fermetures éclair et qu’ils aient toujours un chausse-pied à porter par-dessus leurs bottes.
Si une réparation est nécessaire, appelez un cordonnier ou le fabricant de bottes. Ils peuvent agrandir ou réduire la circonférence du mollet ou changer la fermeture éclair. Si vous conduisez votre châssis régulièrement, choisissez des modèles chers qui peuvent durer longtemps. Les bottes italiennes sont connues pour la qualité de leur cuir et leur durabilité.

Pantalon d’équitation – Pas indispensable mais nécessaire

Le pantalon d’équitation est utile pour avoir un bon confort une fois en selle. Au moment de choisir la bonne paire de jodhpurs ou de culottes, vous devriez penser à l’ajuster une fois en selle, car il est logique qu’elle soit la plupart du temps sur le cadre. L’utilisation d’un couple de tissus élastiques et non contraignants est particulièrement recommandée. Vous devez avoir une bonne amplitude de mouvement et une excellente adhérence aux endroits appropriés comme le genou ou le siège. Quant à la couleur, le choix vous appartient entièrement. Cependant, les couleurs comme le blanc, le crème ou le daim sont plus réservées à la compétition ou à la chasse.

L’importance du pantalon d’équitation

L’importance des
pantalons d’équitation Il est particulièrement important d’avoir des pantalons spéciaux lorsque vous roulez. Il s’agit d’un équipement qui n’a pas de couture à l’aine, ce qui vous évitera de frotter et de surchauffer, ce qui peut entraîner une gêne. Pour se protéger du contact avec la selle, la culotte ou la culotte d’équitation sont équipées de basane à l’intérieur. Pour être confortable et efficace, il vous faut des pantalons souples et serrés. Cela vous permettra d’avoir plus de liberté de mouvement.

Les différents types de culottes d’équitation

Les différents types de pantalons d’équitation
Pour être toujours à l’aise, choisissez des pantalons bien ajustés autour de la taille, sans trop serrer.

  • PANTALON D’ÉQUITATION POLYVALENT : Ce type de pantalon est idéal pour toutes les disciplines tout en étant abordable. Ils ont tendance à garder au chaud, c’est pourquoi en été, il est recommandé d’utiliser des modèles en fibres élastiques, en polyamide ou en polyester.
  • Pantalon d’équitation thermique : il est parfait pour l’hiver car il tient chaud grâce à la doublure et aux fibres en micropolaire.
  • Jeans d’équitation : Ils sont assez tendance et uniques. Ils sont extensibles et agréables à porter. Ils sont recommandés pour de courtes promenades occasionnelles ou pour l’entraînement.
  • Le pantalon d’équitation « fond de peau » : ce pantalon est particulièrement adapté au dressage, car il permet une meilleure adhérence en selle.
  • Culottes de course : elles sont plus chères que la normale, surtout si le cavalier veut investir dans du matériel de qualité. Ils sont particulièrement robustes et donc parfaits pour un usage intensif. Choisissez du blanc ou du crème pour une compétition.
  • Pantalon de pluie : porté par-dessus le pantalon principal par mauvais temps. Il protégera notamment les cuisses et les genoux. Il peut aussi faire office de coupe-vent en le protégeant du froid.

Gants d’équitation – Pour le confort

Il n’est pas rare de constater que les pilotes plus expérimentés ont la main assez dure. En fait, comme l’auriculaire et l’annulaire sont les doigts les plus sollicités à cheval, des ampoules sont souvent observées dans ces zones. Pour éviter au maximum les ampoules et garder les mains douces en tout temps, il est tout de même conseillé de porter des gants d’équitation. Lors de l’achat, ne prenez aucun modèle de gants. Demandez au vendeur s’ils conviennent ou non à ce sport équestre. Comment les choisir ? Prévoyez une paire de gants élastiques, ajustés et surtout renforcés là où sont tenues les rênes.

Pourquoi porter des gants d’équitation ?

Il est important de porter des gants d’équitation car ils sont conçus pour offrir un maximum de confort aux coureurs. Cela évite les irritations des mains et des rênes qui peuvent glisser des doigts. Il est recommandé d’utiliser des matériaux antidérapants et des gants résistants. Pour un meilleur confort, adaptez les gants à la température extérieure. Il existe des gants en laine, en coton ou en cuir qui vous conviendront. Tout d’abord, vous devez choisir un gant adapté à votre taille pour assurer une excellente tenue des rênes. Généralement, les cavaliers disposent de plusieurs paires pour les adapter à la saison et à la discipline équestre.

Les gants en coton sont parfaits pour la saison estivale car ils laissent circuler l’air. De plus, ils sont pratiques pour les épreuves de dressage et de performance. Cependant, ils ne sont pas aussi robustes car ils ont tendance à se déformer avec le temps.
Certains modèles de gants sont renforcés de cuir sur la paume de la main. Ils sont polyvalents, mais ils peuvent être glissants s’il pleut.
Il existe également des gants en laine qui sont recommandés pour les journées sèches. Faciles d’entretien, ils s’abîment facilement, ce qui est dommage.
Dans tous les cas, le cuir est le matériau par excellence des gants d’équitation. Son principal avantage est qu’il est antidérapant mais nécessite un entretien fréquent.

Accessoires de protection – Pour la sécurité

Les accessoires de protection sont indispensables car les accidents arrivent vite, notamment à cheval. Ils sont importants car leur mission est de réduire l’impact d’une chute ou d’un coup de pied de cheval. Vous vous sentirez également plus confiant, surtout si vous êtes nouveau dans l’industrie. Comme pour les chapeaux, ces dispositifs de sécurité doivent être conformes aux normes européennes. La norme répond à toutes les exigences de la norme européenne (EN 13158: 2009) et pour les nouveaux utilisateurs, c’est la norme de sécurité la plus basse que vous devriez acheter. Nous vous recommandons un réglage professionnel, mais voici quelques conseils pour vous guider dans la bonne direction et vous protéger efficacement.

Equipement pour la protection des chevaux

A titre préventif, il est recommandé de choisir le bon équipement de sécurité pour un cheval. Étant des animaux sensibles, ils doivent être bien protégés. Voici comment il est enregistré :

  • Les guêtres, qui doivent correspondre à l’anatomie et à la morphologie du cheval. Il y a des guêtres fermées qui s’enroulent autour du canon et d’une partie de la boule et de la chaîne. Et il y a les guêtres ouvertes, parfaites pour amortir le contact avec les barres et sécuriser l’arrière du ballon.
  • Cloches : protègent la couronne et la crosse.
  • Les bandes de polo : sont recommandées pour les chevaux qui ne supportent pas les guêtres.
  • Une protection arrière est également recommandée pour réduire les frottements contre les murs.

Les accessoires du pilote

Parmi les professionnels du monde équestre, il y aura plusieurs protections dorsales pour assurer confort et sécurité au cavalier.

La protection dorsale souple, par exemple, lui permet une liberté de mouvement mais ne sécurise que la colonne vertébrale.
La protection dorsale rigide offre moins de liberté de mouvement mais protège tout le haut du corps du cycliste.
Le gilet airbag : c’est le moyen de protection le plus complet pour le conducteur. Combinez la flexibilité du harnais souple avec la résistance du harnais rigide. Une sangle relie le harnais à la selle. Et en cas de chute, la sangle se détache de la selle pour activer les airbags.